“Trop de tensions” : Bottieau met sa carrière entre parenthèses

Publié le 31 August 2018

Partagez cet article

Joachim Bottieau quitte la Fédération francophone de judo, peut-on lire, ce vendredi, dans les colonnes de Sudpresse. Le judoka hennuyer, qui ne participera aux championnats du monde, met sa qualification olympique entre parenthèses.

La nouvelle n’est pas passée inaperçue : Joachim Bottieau a annoncé, dans les colonnes de Sudpresse, qu’il ne souhaitait plus continuer sa collaboration avec la Fédération francophone de judo. En cause, “de nouvelles tensions [apparues] début juillet concernant le début de la préparation” pour les Mondiaux à venir, organisés fin septembre à Bakou.

“Les qualifications de Londres et de Rio s’étaient déjà déroulées dans des ambiances très tendues, explique le sociétaire du Grand-Hornu à nos confrères de Sudpresse. Or, les mêmes problèmes recommencent [à l’approche des Mondiaux]. Je suis arrivé à saturation et je n’en peux plus. J’ai besoin uniquement de me concentrer sur le tatami, les entraînements et mes adversaires. C est déjà assez difficile comme cela. Alors, si je dois en plus me battre contre mon propre staff […] Je n’ai plus envie d’être épuisé par des comportements inappropriés.”

Résultat des courses ? Joachim Bottieau, qui avait pris du recul pendant plusieurs mois après sa désillusion des Jeux de Rio et qui n’est plus apparu en compétition depuis l’European Open de Madrid, début juin, va désormais continuer les entraînements de son côté.

Reste à savoir si ce pas de côté signifie la fin de carrière du judoka. “J’y ai pensé, répond Joachim Bottieau. Mais j’ai envie de continuer et de me battre […] Je suis donc à la recherche d’une autre structure, où je pourrai trouver davantage d’épanouissement. J’espère que ce sera possible.”

Partagez cet article

Back to Top